Star Wars, plus qu’une saga, un mythe

« Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine… »

Depuis 1977, ces quelques mots inscrits sur les écrans de cinéma ont marqué le début de la saga Star Wars (La Guerre des étoiles) créée par Georges Lucas, dont le dernier opus, « Le Réveil de la force », arrivera demain (16-12-2015) dans les salles. Les anciens fans des deux premières trilogies vont pouvoir transmettre leur passion aux nouvelles générations.

Chaque génération à « sa » trilogie Star Wars.

Aux parents les trois premiers films (sortis entre 1977 et 1983). Aux enfants les trois suivants (1999 à 2005). Chacun a ses préférences, ses personnages cultes, ceux qu’ils aiment moins.

Cette saga, qui raconte, à travers sa première trilogie, les combats d’une poignée de rebelles contre un Empire, dans un univers très manichéen, l’Empire, qui représente le mal, peut être vu comme une évocation de l’URSS des années 1970, du Troisième Reich ou même de l’impérialisme américain.

La second trilogie raconte le préquel de l’avènement de l’Empire, à travers  la jeunesse d’Anakin Skywalker amené à devenir le terrifiant Dark Vador.

Le succès fulgurant et grandissant de la saga est lié pour de nombreux fans aux personnages, et notamment à des méchants fascinants.

Star Wars, c’est cette lutte du bien contre le mal, l’initiation d’un jeune guerrier et des trahisons familiales, et les conflits entre nations. De quoi en faire un récit mythologique moderne et intemporel.

 

 

1 Comment

1 Trackback / Pingback

  1. #FN: Christian Estrosi a vu «La Lumière», demain c’est Jedi… effet #StarWars | Extimités (politiques)…

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*