Normandie : Petits arrangements électoraux entre amis pour favoriser le cumul d’Hervé Morin

À l’issue du second tour des élections régionales de décembre 2015 en Normandie, qui a vu la très courte victoire (4752 voix sur 1.400.000 votants) de la liste de droite menée par Hervé Morin face à liste d’union de la gauche menée par le socialiste Nicolas Mayer-Rossignol, deux recours ont été déposés au Conseil d’Etat pour demander l’annulation des deux tours de scrutin.

L’un d’eux a été formulé par Philippe Brennetot, un habitant d’Evreux (Eure), remettant en cause divers outils de communication utilisés par la liste de droite, dont le bulletin municipal de Cabourg d’automne 2015, dans lequel le maire Tristan Duval s’était affiché avec Hervé Morin, appelant indirectement à voter pour la liste Normandie Conquérante. Bizarrement, cette page de l’édito a disparu du magazine de la version téléchargeable via Internet, sur le site de la ville de Cabourg, contrairement à tous les autres numéros.

L’édito de Tristan Duval (à gauche) en compagnie d’Hervé Morin paru dans l’édition papier de Regard sur Cabourg a disparu de la version web, passant de la page 2 à la page 4 (à droite). Et c’est notamment cet édito qui est remis en cause dans le recours de Philippe Brennetot.

L’édito de Tristan Duval (à gauche) en compagnie d’Hervé Morin paru dans l’édition papier de Regard sur Cabourg a disparu de la version web, passant de la page 2 à la page 4 (à droite). Et c’est notamment cet édito qui est remis en cause dans le recours de Philippe Brennetot.

 

L’autre recours lui, a été déposé par une habitante de Tourgéville, près de Deauville (Calvados), Isabelle Le Moal, née Lourdeau. Et c’est celui-ci qui sème le trouble car son fils Alexandre, avocat de profession, n’est autre qu’un ami proche de François-Xavier Priollaud, maire de Louviers (Eure) et désormais vice-président de la région Normandie aux côtés du président Morin.

Les deux hommes ont fait leurs classes ensemble à la FAC Paris 12 et à la Sorbonne. Jusqu’au jeudi 7 janvier dernier au soir, Alexandre Le Moal et François-Xavier Priollaud affichaient même publiquement leur amitié sur le réseau social Facebook. Mais le vendredi 8 au matin, cette relation avait disparu. Le maire de Louviers qui assure ne pas avoir eu de contact avec Alexandre Le Moal depuis le dépôt des recours commente simplement.

Cette « coïncidence » est suffisamment troublante pour que le Canard Enchaîné, reprennent l’information dans ses colonnes :

Normandie recours bidon hervé morin regionales 2015

 

Pourquoi un tel recours de la part de cette habitante de Tourgéville, pour demander l’annulation des Régionales gagnées par Hervé Morin ?

La réponse pourrait venir d’Hervé Maurey, sénateur maire de Bernay et nouveau conseiller régional élu sur la liste d’Hervé Morin dans un courrier envoyé à ses collègues élus :

J’ai souhaité siéger au conseil régional car la loi sur le cumul des mandats […] ne m’autorisera plus, à partir de 2017, à être sénateur et maire. […] La loi me permettra en revanche d’être sénateur et conseiller régional. Mon élection au conseil régional me place d’ores et déjà dans l’obligation de renoncer à l’un des trois mandats que j’exerce. Toutefois, deux recours ayant été introduits pour demander l’annulation des élections régionales, je n’aurai à démissionner de l’une de ces fonctions que dans plusieurs mois lorsque le conseil d’État aura statué sur ces recours.

Ainsi, cette procédure, qui s’annonce longue dans cette situation (8 à 9 mois), semble être une aubaine pour certains élus qui souhaitent cumuler comme Hervé Morin, qui s’était pourtant engagé à démissionner de ses autres mandats en cas de victoire, et qui, en plus d’être président de la Normandie est député, maire et président de communauté de communes.

Selon le Pays d’Auge, Isabelle Le Moal aurait exercé ce recours, sans réellement en connaître le motif et avant même de savoir qu’un second serait déposé. Jointe au téléphone par le Pays d’Auge, la requérante explique ne pas être « apte à répondre (sur le motif). Je n’ai pas le dossier sous les yeux », pourtant, dans le document officiel, celle-ci dénonce la passation de pouvoir à la tête de la mairie de Vernon (Eure), le 4 décembre, entre Sébastien Lecornu (aussi président du conseil départemental de l’Eure) et François Ouzilleau, candidat sur la liste d’Hervé Morin.

L'objet du recours déposé par Isabelle Le Moal.

L’objet du recours déposé par Isabelle Le Moal.

C’est donc une manœuvre politicienne qui a conduit à mettre sur le devant de la scène, deux jours avant le 1er tour des régionales, un candidat, jusqu’alors illustre inconnu. […] Cette double manœuvre a faussé le scrutin, est-il mentionné dans le recours.

Ce recours permettrait ainsi à certains de ne pas être touché trop tôt par l’interdiction de cumul des mandats.

Si Sébastien Lecornu lui, a laissé son poste de maire c’est qu’il était touché par le cumul des mandats. Or, un recours était également à l’étude, il n’était donc pas dans l’obligation de faire cette passation dans l’immédiat… Isabelle Le Moal explique enfin : « je suis une citoyenne normale qui a le droit de faire un recours ».

Tous avaient promis de faire de la politique autrement, mais les belles paroles semblent une nouvelle fois oubliées…

A noter que sur le sujet du cumul, la droite au Sénat ambitionne de revenir sur la loi votée par les socialistes. Elle espère lui substituer une limite à deux mandats, l’un national, l’autre local. Sous réserve de l’emporter en 2017….

 

source : http://www.lepaysdauge.fr

2 Commentaires le Normandie : Petits arrangements électoraux entre amis pour favoriser le cumul d’Hervé Morin

  1. ce qui serait drôle, c’est que le scrutin soit effectivement annulé !

  2. Lecornu avait usé du même stratagie pour garder la mairie de Vernon après qu’il ait pris la présidence du département de l’Eure..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*