Seine Maritime : La majorité de droite au Département supprime les bourses aux collégiens

Avec le budget 2016 du Département de Seine-Maritime, la majorité de droite seinomarine casse les outils de l’égalité des chances, en supprimant notamment les bourses aux collégiens (930 000 € inscrits aux budgets en 2015) .

Ce dispositif permettait à près de 5000 familles de bénéficier, sous condition de ressources, d’une bourse départementale, allant d’un montant de 100€ à 344€ par collégien.

Entre 2004 et 2015, la majorité de gauche avait lancé une politique innovante et concrète pour les collégiens : Contrat de Réussite Educative Départemental, bourses aux collégiens et aide à la restauration scolaire, Pass’Culture et Pass’Sport,  « 1 artiste 1 collège », opération « Tous au Cinéma ».

La décision prise aujourd’hui éloigne le Département de son cœur de métier : les solidarités.

Elle constitue un triste et dur message envers les familles seinomarines les plus modestes.

 

Mais il n’y a malheureusement pas que la suppression des bourses aux Collégiens :

– suppression des subventions aux centres de loisirs des communes = plus de 700 000 € en 2015, qui correspondaient à la prise en charge de 70 centimes par jour et par enfant pour les accueils de loisirs et 1,20€ par jour et par enfant sur les séjours de vacances

– suppression de la dotation pour les objets manufacturés nécessaires aux cours de technologies dans les collèges, sur la base de 5 € par élèves, soit un total de 140 000 €

– compression de l’enveloppe financière consacrée au Contrat de Réussite Educative Départemental, auquel sont désormais intégrés les dispositifs « tous au cinéma » et « un artiste un collège »

– fusion du pass’sport (réduit aux moins de 16 ans) et du pass’culture (placé sous condition de ressources), pour en diminuer le nombre de bénéficiaires

– diminutions des crédits destinés au Fond d’aide aux jeunes, aux actions en faveur de la jeunesse (-150.000 € ), au BAFA (+ suppression de l’aide au BAFD), à la citoyenneté, et même aux clubs de personnes âgées

– diminution aussi des aides aux clubs sportifs (- 190.000 €)

– suppression de l’aide aux projets de solidarité internationale (-100.000 €)

– réduction pour la première fois depuis 12 ans de la contribution annuelle du Département au financement du Service Départemental d’Incendie et de Secours (SDIS) : – 930.000 €

 

Ces interventions du Département qui aidaient nos concitoyens à vivre mieux, à faire face aux difficultés, à agir au service des autres également, de la sécurité et de la qualité de vie sont ainsi durement touchés.

Avec la gauche on a peut être pas toujours ce que l’on veut, mais avec la droite on a tout ce qu’on ne veut pas !

 

suppression bourses collegiens seine-maritime pascal martin djony

Caricature signée Djony

 

 

10 Comments

  1. c’était a prévoir, malheureusement , personne ne réagit, faut aller dans la rue quand même , martin et morin le duo confirmé!!!qu’attendons nous pour réagir

  2. Ne critiqué pas les personnes en place nouvelles élus.
    Car les millions d’économies il faut les faire il faut malheureusement tranché dans certains budget mais a qui la faute !!!
    Au gouvernement qui baisse les dotations de + en + sans rien dire et qui a le beau rôle .
    Et les élus de droite ou de gauche qui doivent faire des économies se font mal voir chercher l’erreur !!!!!!!!

    • Qu’ils commencent par faire des réductions drastiques de leurs salaires et les monstrueux avantages qu’ils s’accordent, avant de taper sur les plus démunis !!!

  3. Comment s’étonner de cette décision ? C’était couru d’avance avec cette équipe, et ce n’est pas fini ! Après avoir pleuré dans les jupes de l’Etat pour obtenir des dotations supplémentaires, la logique qui va prédominer sera de relancer la balle à l’Etat en matière de responsabilité. L’aide aux études n’est plus à ce jour la préoccupation de notre cher Président départemental. La suppression partielle des indemnités des élus et divers avantages ainsi qu’à leurs personnels politiques aurait eu plus de panache mais ils préfèrent toucher au porte-monnaie des petites gens.

  4. Il m’a semblé voir que cette année le 1% les plus riches aurait l’équivalent de la moitié de la terre. Ca implique une paupérisation des 99% restant.
    La classe dite moyenne n’a existé qu’à la faveur d’une croissance assez extraordinaire due à des ressources énergétiques importantes surtout le pétrole.
    Les ressources diminuant et la population augmentant, la classe moyenne n’a plus lieu d’être.
    Les bourses c’est pour permettre de la classe moyenne.
    Il est assez flagrant maintenant que les politiques que ce soit une fausse gauche et une droite ne travaillent que pour le 1%.
    En 73 c’est devenu visible, avec la période Reagan/Thatcher c’est devenu flagrant, l’inertie fait que ça devient visible même pour ceux qui ne regardaient pas.

  5. C’est une vraie politique de droite idiote.

    Dans la ville où j’habite, c’est le cas depuis déjà longtemps.

    Pas de déficit, pas d’investissements, la stagnation, la gestion au jour le jour, aucun projet solide, des crèches, mjc et locaux associatifs qui ferment, du fric dépensé dans la communication, des événements populaires onéreux proches des élections, le clientélisme efficace (mais ils le font tous).

    Le résultat : des curseurs sociaux au rouge, l’emploi en berne, des routes et trottoirs défoncés, un centre ville (heureusement rénové par la gauche auparavant) qui n’a pas bougé depuis 20 ans, des caméras qui ne servent à rien mais coûtent cher, un patrimoine bradé.

    Le département gère avant tout le social, couper sévèrement dans ces budgets est un non sens mais cela concerne des électeurs qui ne votent pas ou mal.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*