1 Million de signatures contre le projet de Loi El Khomri sur le travail #loitravailnonmerci

Plus d’un million de citoyens ont signé la pétition Loi travail : non, merci ! contre le projet de Loi El Khomri 

 

Pour rappel, la ministre du travail propose une réforme qui transforme en profondeur le code du travail.

Parmi les éléments proposés dans le projet actuel 

☞  En cas de licenciement illégal, l’indemnité prud’homale est plafonnée à 15 mois de salaire.

☞  Les 11 heures de repos obligatoire par tranche de 24 heures peuvent être fractionnées.

☞  Une entreprise peut, par accord, baisser les salaires et changer le temps de travail

☞  Les temps d’astreinte peuvent être décomptés des temps de repos

☞  Le dispositif « forfaits-jours », qui permet de ne pas décompter les heures de travail, est étendu

☞ Les apprentis mineurs pourront travailler 10 heures par jour et 40 heures par semaine

☞  Le plancher de 24 heures hebdomadaires pour un contrat à temps partiel n’est plus la règle dans la loi (confirmation d’une loi antérieure).

☞  Il suffit d’un accord d’entreprise pour que les heures supplémentaires soient 5 fois moins majorées.

☞  Une mesure peut-être imposée par référendum contre l’avis de 70% des syndicats.

☞  Une entreprise peut faire un plan social sans avoir de difficultés économiques.

☞  Après un accord d’entreprise, un-e salarié-e qui refuse un changement dans son contrat de travail peut être licencié.

☞  Par simple accord on peut passer de 10h à 12h de travail maximum par jour.

 

Ce qu’on attend d’un gouvernement de gauche, ce n’est pas qu’il réponde aux demandes du patronat sur la facilitation du licenciement économique, sur la baisse des indemnités fixées par les prud’hommes, sur la possibilité de l’allongement de la durée du travail jusqu’à 12h par jour et 60 heures par semaine …

Quand on voit Pierre Gattaz, le patron du Medef dire que le projet de loi El Khomri « va dans le bon sens » et que les syndicats sont vent debout face à ces nombreux reculs pour les salariés, on croit rêver !

Cet ahurissant projet sur le droit du travail, vise à déconstruire tout ce que la gauche politique et sociale avait obtenu pour les salariés de notre pays.
Avant 2012, nous aurions défilé tous ensemble, avec le reste de la gauche, dans la rue, contre la majorité des mesures qui sont aujourd’hui prévues dans ce projet de Loi El Khomri.

Il y a moins de cinq ans, nous expliquions que ce n’était pas en travaillant plus et en facilitant les licenciements que l’on parviendrait à faire reculer le chômage de masse.

Que ce n’était pas en rognant les droits des salariés qu’on allait gagner la bataille de l’emploi. Ce que nous avons dit hier reste vrai aujourd’hui.

Nous n’avons pas élu des députés PS pour qu’ils votent une telle loi.

Ce qu’une majorité de gauche à l’assemblée doit faire, c’est renforcer les droits des salariés.

 

 

1 Commentaire le 1 Million de signatures contre le projet de Loi El Khomri sur le travail #loitravailnonmerci

  1. La loi de travail met en cause directement notre attachement à l’union européenne et particulièrement via l’article 121 du traité que les états ont signés. Ils me semble que cette loi s’inscrit donc directement en droite ligne avec les grandes orientations des projets économiques et la commission Européenne à salué le projet en accord avec ce qui s’appelle les GOPE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*