Loi Travail : des corrections insuffisantes

Voici la Motion sur la loi Travail proposée par les représentants de la Motion B « A Gauche pour Gagner » lors du Conseil Fédéral du PS76 du jeudi 16 mars 2016 :

« Le projet de loi Travail a été dévoilé sans être au préalable travaillé ni discuté avec les partenaires sociaux. Son orientation libérale, l’abandon de plusieurs acquis sociaux et la trop grande flexibilité donnée au marché du travail ont inquiété des millions de salariés. Près d’un demi-million se sont rassemblés dans de nombreuses villes partout en France le mercredi 9 mars 2016 et de nombreux militants de notre Parti y ont participé.

Devant cette colère du peuple de Gauche, le gouvernement a apporté des modifications notables au projet de loi. Ces corrections limitent la casse en abandonnant certaines lignes rouges telles que le plafonnement des indemnités de licenciement ou le temps de travail des apprentis. C’est une première étape que nous saluons.

Des avancées sont également ajoutées au texte avec la généralisation de la garantie jeune et l’augmentation du compte formation pour les salariés sans diplôme. Toutefois, en l’absence d’engagements clairs sur le plan budgétaire, ces droits sont encore trop virtuels en l’état. Ces corrections sont donc insuffisantes pour nous permettre d’apporter un plein soutien à ce projet de loi.

Nous avons été élus pour réformer la France en gardant comme fil conducteur le progrès social. En tout état de cause, la mobilisation contre la version initiale du texte a porté ses fruits. Pour autant, la nature profonde de ce texte demeure inchangée. Par exemple, les 35 heures seront dans les faits abandonnées en permettant aux entreprises de décider seules d’augmenter la durée du travail et de baisser le tarif des heures supplémentaires.

Tant que la philosophie et les mesures prévues dans le projet de loi Travail continueront de considérer que la dégradation des conditions de travail et la précarisation des travailleurs créeront des emplois, il ne sera pas acceptable.

Nous appelons donc le gouvernement à retirer le texte de loi, adopter une nouvelle démarche partenariale avec tous les partenaires sociaux dans une rédaction commune d’un nouveau texte audacieux sur le plan économique comme sur le plan social. Un texte de Gauche qui correspondra à nos valeurs et à nos batailles depuis de nombreuses années.

Nous appelons également les militants convaincus que le progrès économique ne peut se faire sans réel progrès social à poursuivre leur mobilisation. »

Je partage totalement le contenu de celle-ci.

 

Pour rappel, à l’heure actuelle, voici les nombreux reculs de la Loi Travail :

LOI TRAVAIL NON MERCI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*