Bruno Le Maire trouve honteux que, comme lui, Stéphane Le Foll recase son directeur de cabinet…

La nomination probable de Philippe Mauguin, le directeur de cabinet du ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll, le ministre de l’Agriculture, à la tête de l’Institut national de recherche agronomique (INRA) révolte Bruno le Maire, l’ancien ministre de l’agriculture de Nicolas Sarkozy.

L’indignation de Bruno Le Maire

En effet, pour le député de l’Eure, candidat à la primaire de la droite, cette future « nomination fait honte à la République » et ne manque pas de dénoncer « le fait du prince ».

Le CV de Philippe Mauguin

Le recasage de conseillers de cabinet ministériel à la tête d’établissements publics est une pratique très fréquente, notamment en fin de mandat.

Comme l’écrit le Lab d’Europe 1, le  CV de Philippe Mauguin semble pourtant plaider en sa faveur. Ingénieur des ponts, eaux et forêts, le Directeur de cabinet de Stéphane Le Foll a été notamment directeur de l’agriculture et des bioénergies à l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie de 1993 à 1997, avant de devenir conseiller du Premier ministre Lionel Jospin pour l’agriculture, la forêt et l’alimentation pendant cinq ans. Avant d’être appelé à la tête du cabinet de Stéphane Le Foll, ce haut-fonctionnaire de 53 ans était directeur des pêches maritimes et de l’aquaculture au ministère de l’alimentation, de l’agriculture et de la pêche.

Le choix de Philippe Mauguin doit au passage être avalisé par les commissions des Affaires économiques de l’Assemblée et du Sénat, qui peuvent s’y opposer, à la majorité des trois-cinquièmes des deux commissions.

Le Maire avait recasé 2 des ses anciens directeurs de cabinets…

La critique de Bruno le Maire pourrait être cohérente si… lui-même, alors ministre, n’avait pas précisément recasé deux de ses directeurs de cabinet à la tête des établissements publics de l’Office national des forêts (ONF) et à l’Institut de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture (IRSTEA), entre 2010 et 2012…

Bruno Le Maire, responsable avec Nicolas Sarkozy d’une dette agricole de 1,45 milliards d’euros, a encore perdu une occasion de se taire…

 

4 Comments

  1. le problème n’est pas que Le Foll ou un autre ait recasé tel ou tel directeur de cabinet avant la débacle…c’est que depuis de nombreuses années , de telles pratiques existent ( heureusement il y a de vrais professionnels qui ont fait leur carrière et qui assure le fonctionnement en dessous) c’est tout ce fonctionnement digne de la monarchie absolue qui est a revoir…il y a du travail!!

  2. L’opinion de Le Maire n’a pas plus d’importance que celle de la volaille en conversation dans les poulaillers d’acajou, les belles basse-cours à bijoux.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*