Justice : Alain Juppé critique les réductions automatiques de peines mises en place… par la droite #LEmissionPolitique

Invité de l’émission politique sur France 2 le 6 octobre, Alain Juppé à fait plusieurs approximations, dont une concernant la Justice. Rappel des faits.

 

« Le fait d’avoir des réductions automatiques de peines n’est pas une bonne chose. » Alain Juppé a une nouvelle fois proposé de supprimer les réductions automatiques de peine. Le candidat à la primaire à droite veut affirmer sa volonté pour une plus grande fermeté en matière pénale, mais il oublie de dire que cette mesure a été mise en place par la droite en 2004…

C’est la loi du 9 mars 2004 (dite Perben-II) qui a en effet réformé le régime de la réduction de peine, comme le rappelle Libération.

Jusqu’à 2004, ces réductions étaient obtenues par les détenus en fonction des preuves de bonne conduite. Elles ont été remplacées par un crédit de réduction de peine, fondé sur une présomption de bonne conduite, et calculé sur la condamnation prononcée.

 

 

Au passage voici quelques propositions de son projet, bien marqué marqué à droite :

– Relever l’âge légal de départ à la retraite à 65 ans;

– Suppression du compte pénibilité;

– Sortir des 35 heures : porter la durée de référence du travail à 39 heures, permettant ainsi aux entreprises de négocier en fonction de leurs besoins;

– Rendre les allocations chômage dégressives à partir de 12 mois;

– Réalisation de 100 milliards d’euros d’économies en 5 ans;

– Travail du dimanche : Aller plus loin que l’actuelle loi Macron;

– Ne pas remplacer un fonctionnaire sur deux partant à la retraite;

– Rétablissement d’au moins un jour de carence des fonctionnaires;

– Suppression de l’ISF;

– Allègement de la taxation sur les dividendes et les plus-values des entreprises;

– Suppression des commissions paritaires régionales, instituées par la loi Rebsamen sur le dialogue social, pour toutes les PME de moins de 10 salariés;

– En cas d’échec du dialogue social, permettre aux salariés de se prononcer, à la demande du chef d’entreprise, au travers d’un référendum qui s’imposerait aux syndicats;

– Rétablir la loi Ciotti sur l’absentéisme scolaire pour permettre la suspension des allocations familiales aux parents d’enfants absentéistes;

– Création d’un « pôle d’expérimentation » relatif à l’exploitation du gaz de schiste;

– Suppression des peines de substitution (bracelet électronique…) pour les peines supérieures à 1 an de prison (6 mois pour un récidiviste);

– Rétablissement des peines de prison plancher

– Suppression de l’AME (Aide Médical d’Etat)

– Cumul des mandats : pour une formule réaliste et pas systématique. Ainsi, le cumul peut être autorisé pour le maire d’une petite ville, mais pas forcément pour celui d’une grande;

 

Bonus :

Les impôts selon Juppé (source L’émission politique sur France 2)

impots-juppe

 

A lire sur le Blog d’Elodie Jauneau : Spécial dédicace à toi, l’ami de gauche, qui vas voter Juppé aux Primaires de la droite

 

1 Comment

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*