Chanson du Dimanche : Bruce SPRINGSTEEN – Born in the USA

Born in the USA est la chanson éponyme du 7ème album studio de Bruce Springsteen (Le Boss). Elle date de 1984. Considérée par beaucoup comme un hymne patriote, la chanson est en réalité très critique à l’égard des États-Unis.

Véritable hymne dénonçant la Guerre du Viêt Nam , elle fût fut utilisée par le Parti républicain américain à des fins électorales sans le consentement de l’auteur. Born in the U.S.A., évoque une Amérique déçue par Ronald Reagan, qui se servira du morceau comme d’un hymne, d’où une profonde incompréhension du thème du morceau qui va beaucoup ennuyer le Boss.

Il démarre sa chanson en décrivant la vie misérable d’un américain des classes populaires. La transition avec le refrain à la mélodie presque joyeuse, quand l’artiste chante Born in the USA., est très ironique. « J’étais à un petit concert dans ma ville / Ils m’ont mis un pistolet dans la main / M’ont envoyé dans un pays étranger / Tuer l’homme jaune », écrit Springsteen dans son second refrain. Le message est clair : les États-Unis envoient à la mort de jeunes garçons sans leur donner le choix.

Dans la suite de la chanson, Springsteen parle du retour à la maison de ces vétérans, le chômage qui les guette et le gouvernement incapable de les aider. Quand la chanson se termine, le narrateur avoue que lui n’a jamais réussi à se reconstruire, dix ans après la fin de la guerre. En très peu de mots, le Boss brosse un tableau de l’Amérique du milieu des années 80, en pleine désillusion.

Maintenant, vous n’écouterez plus ce refrain positif et patriotique de la même manière.

Pour le plaisir des oreilles voici une version live de cette chanson culte ci-dessus 😉

born-in-the-usa-bruce-springsteen-pochette

 

Petite dédicace à ma ami cauchois Patrice grand fan de du Boss 🙂

 

source : http://www.rtl2.fr

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*