Fidel Castro, le « dictateur héros » est mort

Fidel Castro est mort. Il avait 90 ans.

La révolution qu’il dirigea dès 1953, est l’un des plus grand moments fondamentaux de l’histoire de Cuba et de l’Amérique latine. Pour le peuple cubain, elle a permis la conquête de l’indépendance et le début d’un processus de construction d’une nouvelle société.

Indéniablement, celui qui a été à dirigé Cuba entre 1959 et 2008 aura marqué son époque et son peuple. A la tête d’une révolution populaire, Castro a libéré son peuple de la dictature sanglante de Batista qui maintenait également Cuba sous un régime corrompu.

Fidel Castro s’est opposé durant plus de cinq décennies à l’impérialisme américain. Acteur de la guerre froide, il correspondait à une époque qui s’était achevée avec l’effondrement de l’URSS. Il avait su représenter pour les cubains la fierté du rejet de la domination extérieure.

Sans conteste, le développement de Cuba doit beaucoup l’énergie de cette grande du figure XXème siècle.

Mais Fidel Castro aurait été un héros mondial si son socialisme avait été un modèle démocratique.

Car les zones d’ombre ont toujours pris le pas sur la légende.

Il ne faut pas oublier ses méthodes autoritaires et contestées mais également reconnaître des succès remarqués dans l’éducation et la santé, ni que Fidel Castro envoya dans les années 70 des soldats cubains en Angola dont le rôle fut décisif dans la chute du régime d’apartheid en Afrique du Sud

L’histoire se rappellera et jugera l’énorme impact positif et négatif qu’a eu cette figure singulière sur son peuple.

Avec la mort de Fidel Castro, c’est une page de l’histoire du peuple cubain qui se tourne.

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*