Le 7 mai 2017, faire barrage au Front National

Une page inédite s’est écrite aujourd’hui à l’issue de ce premier tour de l’élection Présidentielle 2017 avec l’élimination des candidats des Républicains et du Parti socialiste.

Le résultat de Jean-Luc Mélenchon est remarquable, et j’espère que la gauche se reconstruira autour de lui et Benoît Hamon.

Bien sûr, je regrette qu’il n’y ait pas eu de candidature unique de la gauche. Le report de voix aurait-il été pour autant automatique ? rien n’est moins sûr… j’imagine mal les électeurs et militants de Hamon et Mélenchon voter d’un seul homme (ou femme) suite à un désistement de l’un ou l’autre.

Aujourd’hui, j’ai voté pour Benoît Hamon sans trembler, ni regret. Mes convictions ne se négocient pas à coups de sondages.

Avec Benoît Hamon, j’ai voté pour un projet auquel je croyais, un projet de gauche innovant, écologiste, pro-européen et humaniste.

Le 7 mai prochain, à l’occasion du second tour de l’élection Présidentielle, comme en 2002, 2007 et 2012 après un vote de conviction, je voterai pour celui ou celle que je considère comme le « moins pire », ainsi entre la peste Le Pen et la grippe Macron je choisirai de glisser dans l’enveloppe un bulletin de vote avec le nom de ce dernier.

N’oublions pas qu’il reste les élections Législatives des 11 et 18 juin prochain, car la politique qui sera menée pour les cinq prochaines années dépendra de la majorité qui en sortira.

 

1 Comment

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*