Législatives 2017 : coup d’oeil sur la 5ème circonscription de Seine-Maritime #circo7605

Les élections Législatives des 11 et 18 Juin 2017 dans la 5ème circonscription de la Seine-Maritime compte huit candidats.

Comme l’écrit Paris Normandie, cette circonscription est l’une des plus vastes de Normandie : de Pavilly à Lillebonne en englobant une partie du pays de Caux, celle-ci fait cohabiter un milieu très rural et un complexe industriel de tout premier plan, avec les milliers d’emplois des plates-formes pétrochimique et logistique de Port-Jérôme. La pérennité du site pétrochimique avec, en filigrane, les activités de la sous-traitance, constitue, bien entendu, un enjeu majeur pour l’économie locale.

Dans cette circonscription, qui a placé Marine Le Pen en tête du premier tour de la Présidentielle, Christophe Bouillon, le député socialiste sortant, élu avec 66 % des suffrage en 2012, va ainsi affronter sept candidats. A noter qu’il n’y aura pas de candidat étiqueté de « La République en Marche ».

Face à lui à droite, Jean Delalandre, maire « Les Républicains » de Duclair depuis 2014. Celui-ci a par le passé déjà été candidat malheureux en 2001 sur une liste communiste au Trait aux élections municipales, puis sous la bannière de l’UMP aux élections cantonales de 2011 et Départementales de 2015. Il était également candidat (en position non éligible) sur la liste de Hervé Morin aux élections Régionales de décembre 2015. A noter que trois ans après avoir été élu maire de Duclair, celui-ci devra quitter son fauteuil de maire en cas d’élection. Son suppléant est Jean-Yves Gognet, Adjoint au maire de Lillebonne.

Du côté de l’extrême droite, Bénédicte Le Moël, conseillère municipale à Canteleu (qui n’est pas dans cette circonscription) portera les couleurs du Front national. Son suppléant est Jean-Cyril Montier, responsable du FN dans le canton de Notre-Dame-de-Gravenchon.

A gauche, Myriam Mulot, ancienne membre du Parti socialiste et Adjointe au maire de Notre Dame de Bondeville portera les couleurs de la France insoumise (FI) de Jean-Luc Mélenchon et du PCF dans une des rares circonscription où FI et communistes seront associés. Son suppléant est Yann Beux, Conseiller municipal de Lillebonne.

Christophe Bouillon, député depuis 2007, écrit sur Twitter aborder cette élection en homme « libre » :  « Ni opposition systématique, ni majorité automatique », et qu’il ne souhaite « aucune investiture d’En Marche ». Il compte derrière lui de nombreux soutiens d’élu(e)s, de citoyens et membres associatifs qui sont nombreux à avoir répondu sur Facebook à devenir « volontaires » pour l’aider pour cette campagne électorale. Son suppléant est Bastien Coriton, maire de Rives-En-Seine.

Les autres candidat sont :

Simon Sulkowsi (Lutte Ouvrière)
Jean-Christophe Loutre (Union populaire républicaine)
Benoît Martin (Parti de la démondialisation)
Christophe Manchon (Europe écologie – Les Verts)

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*