Le Labyrinthe de Pan : Jamais un cauchemar n’aura paru aussi beau


Résumé :

Espagne, 1944. Fin de la guerre civile.
Carmen, récemment remariée, s’installe avec sa fille Ofélia chez son nouvel époux, le très autoritaire Vidal, capitaine de l’armée franquiste.
Alors que la jeune fille se fait difficilement à sa nouvelle vie, elle découvre près de la grande maison familiale un mystérieux labyrinthe. Pan, le gardien des lieux, une étrange créature magique et démoniaque, va lui révéler qu’elle n’est autre que la princesse disparue d’un royaume enchanté.
Afin de découvrir la vérité, Ofélia devra accomplir trois dangereuses épreuves, que rien ne l’a préparé à affronter…

Le Labyrinthe de Pan affiche

Mon avis :
 

« Jamais un cauchemar n’aura paru aussi beau » voilà qui décrit parfaitement ce film du réalisateur espagnol Guillermo Del Toro.
L’imaginaire pour oublier la terrible réalité de ce film qui est à la fois dur, beau, magique et cruel à la fois et nous montre que toute forme de fascisme ou de fanatisme tue les rêves des enfants. L’acteur Sergi Lopez (qui interprete Vidal) livre une très grande prestation dans le rôle d’un capitaine fasciste et incarne certainement l’un des meilleurs méchants que j’ai vu au cinéma.

Le labyrinthe de Pan a obtenu trois Oscars 2007 : meilleure photographie, meilleurs décors et meilleurs maquillages.

 

1 Comment

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*