Pour le rétablissement du financement des accueils de jour par le Département de Seine-Maritime !

LES ACCUEILS DE JOUR ROUENNAIS MENACÉS DE FERMETURE

Le Departement de Seine Maritime a, de façon unilatérale, décidé l’arrêt du financement des accueils de jour à Rouen – La Chaloupe et l’Escale – ainsi que du restaurant social « La Pause ».

Pourtant, ces structures permettent la mise à l’abri en journée des personnes sans domicile, proposent des repas chaud et équilibrés, des activités, un accompagnement social pour l’accès aux droits, à la santé et au logement.

On le voit bien dans le cadre du plan grand froid : elles sont indispensables à la survie des plus vulnérables. 

C’est pourquoi, nous demandons au Département de Seine Maritime, collectivité des solidarités, de revenir sur cette décision et de faire preuve d’humanité en faveur des plus fragiles. 

 

La pétition est à signer ici :

 https://www.change.org/p/d%C3%A9partement-de-seine-maritime-pour-le-r%C3%A9tablissement-du-financement-des-accueils-de-jour-par-le-d%C3%A9partement

 

Près d’un millier de personnes sont accueillies chaque année à la Chaloupe et à l’Escale. Ces lieux sont financés par l’État, le CCAS de Rouen et le Département de Seine-Maritime.

Le Département de Seine-Maritime, qui versait jusqu’ici près de 180.000 euros chaque année, soit 1/3 du budget, a décidé de supprimer de moitié son financement pour 2018 avant une très probable totale suppression en 2019.

Les accueils de jour rouennais doivent pouvoir compter sur le soutien du Département de Seine-Maritime.

La solidarité n’est pas qu’un mot, elle doit se traduire en actes pour les personnes les plus fragiles !

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*