Frappes en Syrie : fallait-il intervenir ?

Le drame syrien nous hante, mais le droit international nous oblige.

Fallait-il un mandat de l’ONU pour intervenir en Syrie ? Formellement oui.

Mais cela est illusoire car la Russie fera toujours blocage.

Concernant l’intervention de l’armée française, il serait normal que lors d’un engagement militaire impliquant la France comme aujourd’hui en Syrie, de façon unilatérale sur le plan européen, que le Président de la République consulte le Parlement. D’autant plus que le temps imparti pour agir n’exigeait pas une riposte immédiate comme en cas de menace directe sur le territoire national.

Evidemment, si l’utilisation d’armes chimiques était prouvée en Syrie, ce qui est le cas selon Emmanuel Macron, les frappes pour neutraliser les stocks et les lieux servants à leurs fabrications pourraient avoir un sens.

Mais voilà, aujourd’hui, le risque d’escalade est évident. Il faut désormais tout faire pour chercher les voies et les moyens d’une solution politique.

Quant à dire que Bachar el-Assad est un dictateur et un « boucher » et qu’il faut qu’il soit arrêté et jugé, cela est tout à fait logique dans l’absolu.

Mais n’oublions pas que la France soutient ou s’accommode d’autres dictatures ou régimes où la démocratie est bafouée.

 

1 Comment

  1. Du foutage de gueule son passage au JT de JP Pernaut qui confirme que c’ est moins de pouvoir d’ achat pour les bas et moyens salaires pour toujours plus pour les plus aisés , Macron, les Français ne sont pas dupés par vos mots !!!

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*