Israël tue sous la protection de Trump #Gaza

L’inauguration de l’ambassade américaine à Jérusalem, une des promesses les plus controversées de Donald Trump, s’est traduite par un bain de sang dans la bande de Gazaau moins 60 Palestiniens ont été tués et plus de 2700 blessés sous les balles israéliennes.

Cette inauguration sera à jamais ensanglantée par la mort de ces dizaines de palestiniens.

Le Premier ministre Benyamin Netanyahou a ainsi choisi la manière forte pour répondre à la colère palestinienne.

La sécurité d’Israël, sous prétexte de légitime défense, ne saurait justifier ces violences avec cet usage disproportionné de la force contre des manifestants non armés.

« Nous assistons à une violation abjecte du droit international et des droits de l’Homme à Gaza« , a dénoncé Amnesty International.

Dans le même temps, les États-Unis bloquent à l’ONU une demande d’enquête indépendante

Des morts, des lois internationales bafouées, ce sont des jours terribles pour la paix.

L’escalade meurtrière à Gaza doit cesser.

Dessin de Allan BARTE

 

Dessin de CHARB

 

 

2 Comments

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*