La maladie d’Alzheimer coûte plus de 19 milliards par an en France

Selon une étude de la Fondation Médéric Alzheimer, les coûts médicaux et paramédicaux de la prise en charge des plus de 850.000 personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer en France, s’élèvent à quelque 5,3 milliards d’euros par an, ce à quoi il faut rajouter 14 milliards d’euros à charge pour leurs proches, soit environ 19,3 milliards d’euros par an, une facture qui va s’accroître avec le vieillissement de la population. En effet, le nombre de malades devrait passer de 850.000 en 2010 à 1,4 million en 2050 soit environ 220.000 nouveaux cas par an.

5,3 milliards d’euros pour les coûts médicaux et paramédicaux

Les coûts médicaux et paramédicaux est très lourd pour l’assurance-maladie : 5,3 milliards d’euros par an. A noter que sur cette somme se sont les dépenses des frais d’hospitalisation qui sont les plus onéreuses (53 %) contre par exemple 13% pour les traitements médicamenteux, en sachant qu’il n’y a pas encore de traitement miracle pour cette maladie encore incurable.

14 milliards à la charge des familles

S’agissant de l’aide informelle prodiguée par l’entourage du malade (aide à l’habillage, la toilette, le ménage, le gestion du budget…), elle est estimée à 14 milliards d’euros par an en moyenne.

Coût social

Le « coût social » est également lourd : les aidants sont épuisés, se coupent de vie sociale, perdent des revenus…

Les auteurs de l’étude préconisent ainsi d’en atténuer les conséquences négatives pour les aidants. Par exemple, en défiscalisant ou en augmentant l’allocation personnalisée d’autonomie (APA), financé par les Départements.

Ce rapport propose aussi de former les aidants, pour lutter contre leur stress et leur isolement.

Une prise en charge et un accompagnement global et pluridisciplinaires coordonnés sont également mis en avant.

Aider les aidants, c’est aussi l’idée neuve de la loi sur l’adaptation de la société au vieillissement, qui a été adoptée récemment en deuxième lecture par l’Assemblée nationale. Une question qui devrait intéresser au plus haut point les malades d’Alzheimer et leur entourage.

 

A noter :

En Seine-Maritime, il existe le métier d’Alzami, qui accompagne les personnes malades Alzheimer et leurs aidants :

http://france3-regions.francetvinfo.fr/haute-normandie/2015/04/05/rouen-alzami-un-nouveau-metier-pour-venir-en-aide-aux-malades-d-alzheimer-698709.html

http://www.normandie-actu.fr/maladie-dalzheimer-a-rouen-ces-alzamis-qui-soccupent-des-malades_120364/

 

 

1 Comment

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*