Quand Manuel Valls défendait le Revenu Universel proposé par Benoît Hamon

Le 27 octobre 2016 à Bordeaux, Manuel Valls alors Premier ministre a pris connaissance du projet d’expérimentation sur le revenu universel engagé par le Conseil départemental de la Gironde en partenariat avec la Fondation Jean-Jaurès et l’Institut des politiques publiques et y a donné sa vision du revenu universel.

« Le revenu universel que je défends, c’est une grande innovation sociale : garantir un revenu à tous et à tout moment…Nous sommes dans un autre monde, déclare le Premier ministre […] multiplication des emplois à temps partiel, contrats courts, périodes de chômage, dans une économie qui ne connaîtra plus les taux de croissance du passé … De plus, aujourd’hui, 35 % des personnes pouvant toucher le RSA n’en font pas la demande en raison de la complexité actuelle du dispositif. Le Gouvernement a engagé des mesures de simplification des prestations sociales mais au-delà, la situation sociétale d’aujourd’hui fait que des étudiants, des familles monoparentales, des demandeurs d’emplois, des travailleurs modestes, des petits retraités, des ouvriers, des salariés ont besoin d’être accompagnés…la mise en place d’un revenu universel constitue l’horizon d’un quinquennat. »

Aujourd’hui quand Benoît Hamon propose sa mise en place c’est un autre son de cloche…

source : http://www.gouvernement.fr/ce-projet-de-revenu-universel-c-est-affirmer-ce-que-doit-etre-notre-modele-social

2 Comments

  1. Le revenue universel tel que je l’imagine devrait etre versé à tous les citoyens dès leur naissance et quelque soit leur revenu (les impots seraient augmenté en conséquence). Il aurait pour objectif de supprimer tout le socles des aides sociales (CAF, APL, RSA, …) pour supprimer des emplois dans la fonction publique et économiser des milliards d’euros. L’économie réalisé dans les dépenses de la fonction publique permettraient en conséquence de financer de nombreux nouveaux projets sociaux non réalisés par manque de moyens. On arrete ainsi de brasser de la paperasse, on économise du temps et de l’argent.

    Sauf que le revenue universel de Benoit n’est qu’un RSA bis. Comme tout les autres candidats Il n’aura jamais le courage de faire des économies en réformant la fonction publique!

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*