Macron, candidat de la Droite et du Centre

 
 
En résumé, du Fillon et du Sarkozy à l’état pur.
 
Baisse de l’impôt sur les Sociétés de 33,3% à 25% (cadeau au MEDEF)
 
Baisse de 3 points de la dépense publique dont 15 milliards sur l’Assurance Maladie (La Sécu des Français va en prendre un sacré coup)
 
10 milliards supplémentaires sur l’Assurance Chomage (C’est connu être chômeur est un projet de vie)
 
10 milliards supplémentaires pour les Collectivités Locales (Les Maires, les Régions et les Départements vont voir leurs ressources baissées)
 
Suppression de 120.000 Fonctionnaires avec en plus un recrutement en droit privé pour les Collectivités. (Fillon light)
 
Quasi suppression de l’Impôt sut la Fortune (cadeau pour lui même au passage)
 
Suppression de la Taxe d’Habitation pour 80% des Français et l’Etat versera 10 milliards pour compenser aux Collectivités.
 
Ce serait intéressant que Mr Macron nous explique comment il veut les supprimer dans la dépense publique et les redonner en compensation. 
 
Financement de l’assurance chômage par la hausse de la CSG. (baisse du pouvoir d’achat)
Tout comme Sarkozy il veut l’obligation d’accepter un emploi sous peine de voir ses indemnités chômage, pour lesquelles il a cotisé, diminuer.
 
L’esprit Macron c’est l’émancipation à la Thatcher…
Texte vu sur Facebook, que j’ai un peu remanié, et dont je ne connait pas l’auteur initial.

5 Commentaires

      • Destintox ?

        Pouvoir d’achat :

        Macron, comme Sarkozy 10 ans avant, brandit quelques mesures symboliques fortes pour cacher un programme fiscal favorable aux plus aisés.
        Pour Macron, les mesures « pour les classes moyennes et populaires » sont plus nombreuses : il rétablit l’exonération de cotisations sociales sur les heures supplémentaires et propose aussi une exonération de taxe d’habitation pour 80% des Français.
        Cela devrait se voir directement sur la feuille de paie et d’impôt. Mais derrière, il promet une réduction des taux de prélèvement (prélèvements sociaux compris) sur les revenus du capital et le remplacement de l’ISF par un impôt sur la rente immobilière. Il promet aussi la suppression des cotisations chômage et maladie payées par les salariés et il augmente en retour la CSG.

        Santé :

        Sur la Sécurité sociale, Macron se démarque un peu de sa droite en promettant le remboursement de soins à 100% par la Sécurité sociale pour les maladies chroniques, les lunettes, les prothèses auditives et dentaires à l’horizon 2022. Mais il n’évite pas de faire un parallèle financièrement mensonger entre fraude fiscale et fraude sociale, sans jamais évoqué que le premier poste de fraude sociale est la triche aux cotisations sociales par les employeurs et non la fraude aux remboursements ou aux allocations.

  1. Macron est celui qui facilite la centralité de l’accord d’entreprise cad le lieu ou le rapport de force pour les salariés est le plus faible (comme le Medef). Il casse le principe de faveur (la convention collective doit être plus favorable que l’accord d’entreprise) en matière de droit du travail. Il propose la fin des IRP (institutions représentatives du personnel) en les fusionnant, quid des heures de délégations pour les syndicalistes pour assister et conseiller leur collègues ? Les NAO (négociations annuelles obligatoires) qui avant étaient annuelles seront chaque 3 ans (merci pour les hausse de salaires éventuelles une fois tous les 3 ans), il propose le plafonnement des indemnités pour les salariés aux prud’hommes etc… C’est son bilan la loi el khomri et ce sont ses propositions. C’est une régression sans précèdent, alors que c’est le droit DU travail qui crée le droit AU travail, les 35h avaient créent 400 000 emplois, les heures sup non payées c’est 600 000 emplois….Macron c’est Tony Blair 20 ans après ! Et c’est sa politique de casse sociale celle que l’on nous sert depuis des années qui profite au Fn. C’est tout sauf un rempart, sa politique favorise le Fn au contraire comme la très droitière Clinton par la vacuité de ses propositions en matière sociale a jeté bon nombre d’américains dans les bras de Trump.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*