DJANGO Unchained, le Western magistral de Quentin Tarantino

Histoire :

Dans le sud des États-Unis, deux ans avant la guerre de Sécession, le Dr King Schultz, un chasseur de primes allemand, fait l’acquisition de Django, un esclave qui peut l’aider à traquer les frères Brittle, les meurtriers qu’il recherche. Schultz promet à Django de lui rendre sa liberté lorsqu’il aura capturé les Brittle – morts ou vifs.
Alors que les deux hommes pistent les dangereux criminels, Django n’oublie pas que son seul but est de retrouver Broomhilda, sa femme, dont il fut séparé à cause du commerce des esclaves…
Lorsque Django et Schultz arrivent dans l’immense plantation du puissant Calvin Candie, ils éveillent les soupçons de Stephen, un esclave qui sert Candie et a toute sa confiance. Le moindre de leurs mouvements est désormais épié par une dangereuse organisation de plus en plus proche… Si Django et Schultz veulent espérer s’enfuir avec Broomhilda, ils vont devoir choisir entre l’indépendance et la solidarité, entre le sacrifice et la survie…

affiche-django-tarantino

Mon avis :

Après un Inglourious Basterds très réussi, Quentin Tarantino nous offre un Western magistral !

Tout y est : le ton, le style virtuose, la musique et l’interprétation étourdissante avec l’humour pince-sans-rire de Christoph Waltz, la rage silencieuse de Jamie Foxx, le sadisme placide de Leonardo DiCaprio, le délire de puissance de Samuel L. Jackson… Du très grand art.

Récit d’une vengeance, dialogues drolatiques, acteurs réinventés, BO géniale, choc des cultures et des références : le melting-pop tarantinien n’a pas changé.

Allez j’ose : peut être le meilleur Tarantino (avec Pulp Fiction et Inglorious Basterds).

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*