Le Projet d’Alain Juppé pour 2017 : à droite toute !

Le camarade Blogueur Melclalex à récemment publié sur son Blog un liste détaillé quelques propositions d’Alain Juppé, 70 ans, condamné en 2004 à 14 mois de prison avec sursis et un an d’inéligibilité pour « prise illégale d’intérêt », et actuel « chouchou » des médias en vue des Primaires de la droite en fin d’année.

Voici quelques propositions de son projet, bien marqué marqué à droite :

– Relever l’âge légal de départ à la retraite à 65 ans;

– Suppression du compte pénibilité;

– Sortir des 35 heures : porter la durée de référence du travail à 39 heures, permettant ainsi aux entreprises de négocier en fonction de leurs besoins;

– Rendre les allocations chômage dégressives à partir de 12 mois;

– Réalisation de 100 milliards d’euros d’économies en 5 ans;

– Travail du dimanche : Aller plus loin que l’actuelle loi Macron pour créer des emplois;

– Ne pas remplacer un fonctionnaire sur deux partant à la retraite;

– Rétablissement d’au moins un jour de carence des fonctionnaires;

– Suppression de l’ISF;

– Allègement de la taxation sur les dividendes et les plus-values des entreprises;

– Suppression des commissions paritaires régionales, instituées par la loi Rebsamen sur le dialogue social, pour toutes les PME de moins de 10 salariés;

– En cas d’échec du dialogue social, permettre aux salariés de se prononcer, à la demande du chef d’entreprise, au travers d’un référendum qui s’imposerait aux syndicats;

– Rétablir la loi Ciotti sur l’absentéisme scolaire pour permettre la suspension des allocations familiales aux parents d’enfants absentéistes;

– Création d’un « pôle d’expérimentation » relatif à l’exploitation du gaz de schiste;

– Suppression des peines de substitution (bracelet électronique…) pour les peines supérieures à 1 an de prison (6 mois pour un récidiviste);

– Rétablissement des peines de prison plancher;

– Cumul des mandats : pour une formule réaliste et pas systématique. Ainsi, le cumul peut être autorisé pour le maire d’une petite ville, mais pas forcément pour celui d’une grande;

 
Au vue de ces premières propositions, nous serions alors partis pour un quinquennat de reculs sociaux sans précédent, la loi Macron et la loi travail seraient de la rigolade à côté ! Ce projet n’est pas définitif, mais il penche bien à droite.

Comme le dit Melclalex sur son Blog, on peut se dire que finalement si François Hollande est candidat, sa politique de centre gauche est bien préférable au projet d’Alain Juppé.

 

4 Comments

  1. […] on peut se dire que finalement si François Hollande est candidat, sa politique de centre gauche est bien préférable au projet d’Alain Juppé. »

    Mmmouais. Eh bien, si avec un tel argument, Hollande se fait réélire… Ça paraît pas gagné.

    Hollande, avec ses casseroles au cul, aura beaucoup de mal à faire un résultat passable. Quand je laisse traîner mes oreilles sur les trottoirs, c’est assez simple, je n’entends pas parler d’Hollande. Sauf pour lui fracasser la gueule à coups de tatanes.

    Voici peu j’ai eu le malheur de dire « parti socialiste ». J’ai cru un instant me faire lyncher avant de concéder que je dis d’ordinaire « parti fauxcialiste ». Venant de la part de gens dont certains étaient naguère membres du PS, ça m’a laissé rêveur…

  2. La suppression massive du nombre de fonctionnaires préconisée par les candidats (jusqu’à 600 000 pour certains) de la droite n’est pas sérieuse à moins de provoquer une véritable purge de la fonction publique, une explosion du chômage (plus aucun recrutement ou presque pendant 5 ans !!)ainsi qu’un effondrement desdits services publics (pas de remplacement des fonctionnaires partant à la retraite, recours massif à des contractuels entrainant une baisse sensible de la qualité des services, désorganisation durable de l’Etat….etc).Sous cet angle le programme de certains candidats de la primaire de droite (Fillon, Lemaire en premier lieu) est tout simplement catastrophique.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*